Thieri FOULC

064. Petit secteur (d'interieur)


Petit secteur (d’intérieur). L’art de choisir un petit secteur suppose une esthétique, et peut-être une morale. Quelles lignes (inhabituelles) seront découpées par le cadre ? À quoi le peintre est-il attentif ? J’ai toujours eu, personnellement, une grande affection pour les pieds de chaise. Évidemment pas les chaises de style (je ferais bien une chaise Empire comme image de souffrance), mais la simple sella vulgaris aux pieds vaguement galbés, vaguement courbés, et dont m’intéresseront surtout le trapèze qu’ils déterminent au sol, le jeu des lignes qu’ils dessinent avec les traverses, et peut-être les écailles de vieille peinture que je recréerai sans doute avant de les effacer. Il y a des dizaines de façons de faire jouer les pieds et les traverses de chaise. Je choisis de montrer trois pieds en haut à droite, mais je pourrais aussi n’en avoir qu’un. Dans ce cas, je serais heureux de compléter le dispositif par des ombres. Mais dans tous les cas, l’intérêt c’est le sol. Au lieu de former un vague rectangle dans un décor bourgeois ou de fournir des éléments décoratifs, le tapis va devenir le principal objet de peinture et il faudra le faire avec suavité, avec tous ses poils et ses motifs, et sa géométrie, et ses taches, et ses trous d’usure. On aura le choix entre le peindre de valeur égale, très plan, ou accentuer l’ombre et créer derrière cette chaise comme un repaire pour la poussière et les bêtes.

chargement...