Thieri FOULC

Le Moi déchiré / Le Moi recomposé, 2004

Déchirement

Lorsque le peintre se voit sec devant l'œuvre qui se refuse à lui, le moment vient parfois de faire table rase, de détruire, de jeter. L’Oupeinien, lui, contraint son geste à s’arrêter avant l’instant fatal : le papier maltraité échappe à la destruction pour être soumis à des manipulations réglées. Le voilà en proie à des règles de déchirage, puis de réassemblage. L’impuissance a été changée en potentialité.
Parmi les nombreuses façons de déchirer et de réassembler, on a utilisé le déchirage en croix et le remontage par les angles. Le remontage n’est intéressant que s’il révèle quelque chose, ici le Moi recomposé.

Publications
chargement...