Thieri FOULC

121. Saint Z, né, hurle au contact de l'air


Saint Z, né, hurle au contact de l'air. Le saint à la naissance est d'une extrême laideur. C'est une grosse tache rouge violacé avec des annexes, des déteints qui passent dans le fond (toujours en turbulences de couleurs froides), des filaments blanchâtres. Dans les exemplaires figuratifs, c'est un gros bébé agressif et hurlant, représenté la tête en bas comme dans un tableau de Baselitz ou comme s'il était accroché par un pied (mais il n'y a ni clou ni crochet). Au premier abord on lui voit quatre jambes et quatre bras, mais il s'agit en fait de la même image dédoublée : deux corps identiques sont en partie superposés, en partie décalés. La bouche seule — le hurlement — coïncide dans les deux images. Dans les exemplaires non figuratifs une zone de la tache rouge restera unique, tandis que les détritus, les filaments, certains bords assez nets seront dédoublés.
L'ensemble est peint avec violence. Aucune approbation n'est demandée au spectateur. Dans les turbulences foncières, l'air pourra apparaître sous forme de plaques bleutées, gelées.

chargement...