Thieri FOULC

371. Décor antipersonnage


Décor antipersonnage. Un marais, zone de sables mouvants. Il y a quelque chose d’excitant à peindre du mou, de l’informe, qui n’est pas plus informe que le dur, mais dont les formes sont simplement plus organiques. Pas de figuration. Surtout pas de joncs, de flaques, d’arrière-plan. Pas non plus la froideur Tanguy. Une zone molle comme un organe digestif. On peut ajouter du sable véritable dans la pâte peinte, mais que cela ne ternisse pas les roses et les verdâtres. Zone d’ombre quelque part. qu’on sente un trou sous-jacent. Si jamais un personnage s’est risqué par ici, il est dedans.

chargement...