Thieri FOULC

510. Pays


Pays. Ce n’est pas un paysage, ni une carte. C’est le gris qui s’étend et que le noir vient envahir afin de lui donner une forme et un caractère. C’est un pays parce qu’il n’est pas construit d’avance, qu’il est mal dessiné et que sa lumière n’est pas cohérente. Le travail du peintre consiste à retrouver des rythmes décalés, des lumières troubles qui nient les reconstitutions optiques, les aléas des tachetures, la suggestion en profondeur (qui reste pure suggestion) : quelque chose d’improbable et de vaste, qui dise l’Extérieur.

Publications
chargement...