Thieri FOULC

639. Le porte-serviette et le lavabo


Le porte-serviette et le lavabo. C’est un petit secteur d’une vieille chambre, le coin toilette, cadré serré. Le lavabo est en haut à gauche, pratiquement horizontal (la ligne d’horizon doit être à quelques centimètres au-dessus du bord supérieur). C’est un lavabo en émail blanc avec des pans coupés et des décrochements qui donnent lieu à autant de valeur d’ombre. La matière, étant dure et brillante, procure des reflets, inidentifiables mais précis. De même le robinet en métal gris qu’on distingue en haut, et le siphon cylindrique, avec bagues et écrous. Segments de tuyaux. À droite du lavabo, le porte-serviette, deux barres métalliques montées sur une charnière fixée au mur. Sur chaque barre, une serviette. C’est là l’objet principal du tableau. Ces deux serviettes sont blanches, l’une vient en avant de l’autre, elles sont en tissus différents, l’une en nid-d’abeilles, l’autre en éponge. Peindre tous ces blancs, et même le mur derrière, avec ses zones de plâtre approximatives qui se mêlent à une peinture défraîchie. Aucun sentiment.

Publications
chargement...